Vues Dare-Dare (Histoire)

Son origine a fait l’objet d’un texte signé par un de ses co-fondateur Rémi Boinot. C’était à l’occasion de la première manifestation Rue Robert-Houdin à Blois en février 1984.

L’Association est officiellement crée en 1986.

Aborigine

– Tirage Limité est né en 1982 autour de l’idée du reportage photographique, par l’artiste lui-même, de son lieu de travail : cet intime œuvrement où le temps s’emploie. (Tours – Biennale de Paris – Vendôme).

– Tard dans la nuit du 2 novembre 1983, Rémi Boinot réalise avec le photographe Felipe Martinez, de grandes empreintes de la rue Robert-Houdin sur de la toile sensible.

– RÉVÉLATEUR – Vues Dare-Dare venait de naître, fondé sur la rapidité des expositions à l’image des vidéo-clips.

Le lieu : l’ancienne boutique du photographe, où afficher les huit sensibilités à vitesse hebdomadaire a conduit le public à la clairvoyance d’une surexposition.

Rem. Boinot

Jack Lang et Sabine Lefer

Le groupe s’est manifesté à diverses occasions que ce soit sous forme d’expositions, d’interventions lors des festivals de théâtre européen en complicité avec la Compagnie du hasard.

Les artistes pendant l’exposition Fondation, Halle aux Grains Blois 1986

Durant une décennie François Beaujouan crée une partie éditions à l’intérieur de l’association avec les Éditions du Solier. Ce sont des cahiers format 24×32 cm dans lesquels artistes plasticiens écrivent en associant leurs mots avec gravures, lithographies, photographies. Ils sont tirés en cent exemplaires, imprimés sur papier Velin chez Jean-Jacques Sergent à Cléry-Saint-André.

Les Éditions du Solier sortiront aussi des petits livres poétiques avec quelques auteurs dont Joël Vernet et Jean-Gilles Badaire.

L’association entre en sommeil pendant dix ans avant de tenter un réveil avec le projet Léthé. Sortir de l’oubli, ou mieux y entrer ?

Facebook Mail